30 juil. 2018

Victorinox

Cueillette : lancez-vous !

Chez Victorinox, nous voyons la cueillette comme un excellent moyen d’associer deux de nos activités favorites : explorer les grands espaces et concocter de bons petits plats avec des produits de saison. Mais pour les novices, savoir par où commencer n’est pas toujours évident. L’idée de cueillir herbes et plantes sauvages en milieu urbain vous tente, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Passionné de cueillette et auteur de « The Edible City: A Year of Wild Food », John Rensten nous fait part de ses meilleurs conseils pour se lancer :

  • Tout d’abord... PAS DE GRIGNOTAGE !
    Mettre des choses en bouche ne fait pas partie du processus d’identification ; c’est ce que vous êtes censé faire avec la nourriture. Une fois absolument sûr de ce que vous avez entre les mains, en goûter un petit morceau peut être, ou non, la prochaine étape indiquée, mais si la plante vous est parfaitement inconnue, alors c’est loin d’être la démarche la plus judicieuse !
  • La modération avant tout
    Lorsque vous expérimentez quelque chose pour la première fois, goûtez-en seulement une petite quantité afin de vous assurer que cela ne produira aucun effet indésirable. Nous ne réagissons pas tous de la même façon. Réaliser un simple test de tolérance est une bonne habitude à adopter. Lorsque je goûte une nouvelle espèce de champignon pour la première fois, et seulement une fois sûr à 100 % de mon identification, je cuisine et mange un tout petit morceau de l’un des chapeaux, le jour suivant je m’octroie un plus gros morceau, et ce n’est que le surlendemain que je m’autorise à en consommer une portion entière.
  • Pensez à la communauté
    Une autre raison justifie la modération ; il faut tout simplement éviter d’être trop gourmand. Trouver et réussir à identifier quelque chose dont vous allez vous régaler est tellement agréable qu’il est parfois difficile de ne pas se laisser emporter. Mais, si la cueillette est reconnue comme une activité urbaine responsable, il est vital que ses adeptes n’en abusent pas. 
  • Lavez tout ce que vous trouvez
    Cette règle d’or qui tient du bon sens s’applique à tout ce que vous cueillerez. À l’exception de certains types de champignons qui absorbent très bien l’humidité. Il vous suffira de les brosser pour les nettoyer et de couper les parties sales. 
  • Progressez par familles
    Vous appréhendez encore de vous lancer ? Concentrez-vous sur une famille particulière ; la famille des menthes par exemple, qui comprend le thym, le basilic, le romarin et la lavande. Familiarisez-vous avec les caractéristiques de cette famille et entraînez-vous à identifier les différentes espèces qui la composent jusqu’à vous sentir suffisamment en confiance pour découvrir de nouvelles familles de plantes.

Voici seulement quelques-uns des nombreux conseils qui figurent dans le livre de John ou qu’il a plaisir à partager lors de ses promenades. Si vous souhaitez en apprendre davantage, John donnera une conférence à la Maison Victorinox lors du Wilderness Festival qui aura lieu cette année dans le comté de l’Oxfordshire, au Royaume-Uni.